Maux de tête

Les maux de tête peuvent être de plusieurs origines. Parmi les plus fréquents on retrouve les céphalées de tension, les céphalées cervicogéniques et les migraines. Les symptômes de ces différents types de maux de tête peuvent parfois se ressembler, ce qui peut amener une certaine confusion dans leur classification. À cela vient s’ajouter le fait que les causes et mécanismes d’action ne sont pas encore parfaitement bien compris. Voici les principales caractéristiques de ces trois types de maux de tête.

La céphalée de tension est souvent provoquée par un stress émotionnel. Elle se manifeste surtout à l'arrière de la tête mais aussi au niveau du front et sur les côtés. Elle est ressentie comme un serrement en bandeau autour de la tête et associée à des tensions musculaires dans le cou. Elle peut facilement être confondue avec la céphalée cervicogénique.

La céphalée cervicogénique présente des douleurs occipitales (derrière la tête) qui peuvent s'étendre au niveau des tempes, de l'oeil et du front. Les douleurs sont habituellement unilatérales et ont tendance à débuter au niveau du cou. Elle est souvent aggravée par un mouvement ou une malposition de la tête et une pression digitale sur la colonne cervicale supérieure du côté impliqué.

Les migraines sont encore mal comprises. Des altérations vasculaires et une composante génétique semblent être en cause. Les changements hormonaux, le stress, la fatigue, l'alcool et certains aliments peuvent favoriser l'apparition des migraines. Elles sont en général pulsatiles, invalidantes, de durée variable (4 à 72 heures) et localisées sur un seul côté de la tête. On retrouve souvent une hypersensibilité à la lumière et au bruit, des nausées et des vomissements.
Les migraines peuvent se présenter avec ou sans aura (effets visuels tels des point scintillants qui précède le mal de tête).

La chiropratique peut aider à soulager les maux de tête. Elle s'affaire à corriger les dysfonctions mécaniques qui peuvent être présentes au niveau de la région cervicale supérieure. En effet, la présence de blocages et/ou mauvais alignements de vertèbres qui s'accompagnent de tensions musculaires favorisent les maux de tête, notamment les céphalées cervicogéniques. Un trouble au niveau de la mâchoire peut parfois être présent.

« Retour
2011 © Centre Chiropratique Plaisance Gignac. // Tous droits réservés.
Un site Siborg2